PRISMES

Reflets interculturels du travail social

Le projet

PRISMES est une plateforme permettant de consulter une grande variété d’analyses de situations d’incidents critiques dans le cadre du travail social.

Entre 2015 et 2019, l’équipe d’Elan Interculturel a sillonné la France afin de proposer des semaines de formations interculturelles aux professionnel.le.s de l’accueil et de l’accompagnement des personnes primo-arrivantes en France. Plus de 100 fiches d’incidents critiques (ou « chocs culturels ») ont été recueillies. Il s’agit de témoignages, situations concrètes problématiques auxquelles les travailleur.euse.s sociaux.ales sont confronté.e.s. L’analyse de ces incidents facilite l’identification de la source des tensions relevées en apportant également des solutions concrètes aux problèmes et conflits identifiés.

Vous travaillez auprès de personnes primo-arrivantes ou dans un contexte interculturel, et vous faites face, au quotidien, à de petits malentendus liés aux différences culturelles ?

Vous trouverez sur la plateforme de nombreux récits d’incidents critiques répertoriés en catégories liées à l’intimité, le cadre professionnel, la famille, les normes de politesse, le travail, etc. Cette démarche, mettant en lumière les valeurs et les manifestations culturelles de l’auteur.e du récit, donne des clés de compréhension pour mieux appréhender la rencontre interculturelle.

L’interculturalité permet de renforcer le partage et la communication. Il ne s’agit pas simplement de la rencontre avec les personnes qui ne sont pas nées en France, mais aussi de rencontres avec nos collègues au sein d’une même organisation, nos proches ou des inconnu.e.s, avec lesquel.le.s nous partageons en apparence les mêmes valeurs, les mêmes visions. Pourtant, dans le travail social et l’accompagnement des étranger.e.s primo-arrivant.e.s, insister plus particulièrement sur l’interculturel peut être indispensable !

 

Avec cette plateforme, nous souhaitons :

CONTRIBUER à améliorer les interactions entre les cultures en proposant des stratégies concrètes pour faciliter les rencontres et les accompagnements.

PARTICIPER à faire de la diversité une réelle source de richesse et d’apprentissage pour les travailleur.euses sociaux.ales et leurs bénéficiaires.

 

Ces analyses permettent de reconnaître des zones sensibles (dimensions culturelles par rapport auxquelles les professionnel.le.s ont le plus de mal à communiquer avec les usager.e.s) et de prendre conscience de ses propres préjugés face à l’altérité. Le monde du travail social est un domaine pouvant toujours ramener celui ou celle qui l’exerce à ses zones sensibles. Reconnaître une zone sensible permet ainsi à la personne de mieux se préparer aux futures situations qu’elle aura à gérer. La méthode des incidents critiques, développée par Margalit Cohen-Emerique, vise à recueillir des chocs culturels et à les analyser. Il s’agit de témoignages recueillis auprès des personnes qui, sur le terrain, travaillent dans l’accueil et l’accompagnement des étranger.e.s primo-arrivant.e.s.

L’équipe

Juan Marcos a initié et coordonné la préparation du projet pendant plus de 4 ans avec notre équipe de formateurs et formatrices, Cécile Stola, Clara Malkassian, Vera Vargheyi, Florence Kavita, Anna Delenne, Fatma Bouzouik.

De nombreuses personnes salariées ou en service civique ont travaillé sur toutes les formations entre 2015 et 2019, retranscrit les incidents et analysés : Manon Crozet, Lou Leclercq, Léa Cordier, Mariana Hanssen, Théo Dupont, Hugo Arruda, Ayse Akbas, Valérie Fontenille, Charlotte Loudiyi, Yohan Cambet, Emmanuelle Desffontaines, Jessie Joelle, Alicia Letellier, Fanta Coulibaly, Sehar Abbas, Nirintsoa Rabemananjara, Ayse Akbas, Lélia Pournin.

Le projet n’aurait de plus pas pu se faire sans professionnel.le.s du champ social nous ayant transmis leurs incidents critiques.

 

 

Visitez notre site !

PRISMES