RadArt est un projet qui vise à prévenir le risque de radicalisation violente tel que le racisme, la xénophobie, l’extrémisme politique auquel les jeunes marginalisés et défavorisés sont principalement exposés. Nous voulons atteindre cet objectif en fournissant de nouvelles méthodologies artistiques et innovantes aux travailleurs de jeunesse afin d’approcher les jeunes de manière plus efficace.
Les travailleurs de jeunesse seront également plus motivés à lutter contre la radicalisation, grâce à la prise de conscience qu’ils auront eu de ce problème ainsi qu’à des méthodes dynamiques.
Les jeunes bénéficieront en même temps d’approches artistiques et innovantes qui les aideront à développer leur esprit critique.

Nos objectifs :
– Développer des méthodologies accessibles et innovantes et promouvoir la collaboration entre les organisations complémentaires afin
d’améliorer les compétences des travailleurs de jeunesse à travers 
d’activités de renforcement des capacités ;
– Sensibiliser à l’impact de l’art sur les jeunes menacés de radicalisation par le biais de la recherche-action, de méthodologies artistiques et d’événements locaux et internationaux ;
– Améliorer les capacités de réflexion critique des jeunes en les 
impliquant dans une recherche et en utilisant l’art ;
– Sensibiliser les membres de la famille et les communautés à risques d’extrémisme et de radicalisation par le biais de directives
accessibles.

PRODUCTION

Le but du projet RADart est de développer des outils artistiques pour les travailleurs.euses de jeunesse et d’utiliser l’art comme vecteur d’amélioration de leurs compétences pour prévenir le risque de radicalisation chez les jeunes.

Mis à part les formes religieuses d’extrémisme, les discours haineux se sont propagés, tout comme le nombre de crimes haineux et d’attaques contre les migrant.e.s et les réfugié.e.s, soulignant ainsi l’importance d’être conscient.e de toutes les formes que la radicalisation peut prendre.

Un des résultats de ce projet, est la création de notre manuel, pour travailleurs.euses de jeunesse qui contient :

  • des informations sur les moteurs de la radicalisation violente au niveau européen et mondial
  • connaissances sur les différents types de radicalisation et les signes permettant de les reconnaître
  • des conseils et activités artistiques pour améliorer les compétences afin d’aider les travailleurs.euses de jeunesse à adopter une approche plus efficace pour lutter contre la radicalisation violente.

MULTIMEDIA

LE PARTENARIAT

Capture-decran-131
Capture-decran-133-1

Le projet RADart est un partenariat stratégique Erasmus+